Je n’éteins jamais la lumière / Henri Gougaud

« Le monde abandonné je le donne aux poètes. »

Premier recueil, premières amours : ces cent Chansons d’Henri Gougaud dressent le portrait d’un homme, d’une époque (1960-1975) et des combats qui l’ont accompagnée.
Quinze années à composer pour les plus grands, de Jean Ferrat à Juliette Gréco en passant par Serge Reggiani, ces chansons sont marquées d’un temps et d’un lieu qui ressemblent à leur auteur.
L’ouvrage se compose de cinq sections organisées autour des thématiques chères à Henri Gougaud : l’amour et l’humanisme, les chants des troubadours, l’anarchie, la révolte et l’espoir, la convivialité et la fraternité.
Ces textes, parmi lesquels « L’adresse du bonheur », « La matinée » ou « Je vous suivrai toujours » racontent comme autant d’instantanés la ferveur du chansonnier pour le récit et l’oralité. Le poète y déclare son amour aux traditions populaires, aux nobles folklores et à l’éphémère, tout en faisant la part belle aux hommes et aux langues qui chantent.

La collection Orpheo

La poésie d’aujourd’hui sort des ghettos élitistes pour reprendre parole vivante. Elle est faite d’élans, de désir de relation avec d’autres nous-mêmes, de cris du coeur. Elle s’appelle rap, slam, chanson. Elle retourne aux sources populaires. C’est elle, avant toute autre, que nous avons envie de servir. Mais nous ne dédaignerons pas pour autant les murmures pénétrants, les chants profonds pourvu qu’ils soient animés de ce désir d’aller vers les autres. Car c’est cela qui nous importe : éditer des textes qui nous parlent, qui parlent à nos semblables, qui nourrissent la vie.

Voir aussi

Le monde commence aujourd’hui, Jacques Lusseyran, 2012
92.2012, Kery James, 2012
Devine, Henri Gougaud, 2013
La Femme et les garçons, Jean-Jacques Fdida, 2012
L’Enfance des mots, Marie Faucher, 2013
La Friquassée crotestyllonnée, P. Blanchemain, É. Sidredoulx et B. Bricout, 2013
Folies & sagesses de l’amour, Valérie Bienfaisant, 2012
Dictionnaire de l’argot parisien, Lorédan Larchey, novembre 2013
Contes créoles, Mme Schont, janvier 2014
Les haricots sont pas salés, Philippe Krümm et Daniel Rouiller, février 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s