L’Enfance des mots / Marie Faucher

Collection : L’arbre qui parle
20 x 14 cm, broché
160 pages
ISBN : 978-2-913947-13-9
Prix public : 18 €
Mise en vente : 2 mai 2013

L’étymologie comme un atlas

Autour d’anecdotes ou de courts récits, Marie Faucher sillonne l’étymologie comme une contrée magique et imaginaire pour livrer un opus aussi ludique qu’instructif. Partir de la langue pour en narrer les méandres, les errances et les certitudes : au travers d’exemples et termes savamment choisis, l’auteur déambule dans les dédales du français, latin, médiéval et moderne. Conçu comme un jeu de piste, elle invite son lecteur à retrouver le berceau, le sens
premier des mots, leur provenance avant de s’être parfois un peu égarés, chargés, enflés ou amaigris, déformés, contrariés, détériorés, usés et perdus, déviés par un usage impropre, par nos humeurs ou nos fantaisies. Les mots ont leur malice. On croit les connaître car ils ont l’air d’être à notre service. On croit s’en servir, jouer avec, or ils se jouent de nous car ce sont nous qui les amusons. Une lecture et un parcours dont on ne se lassera pas de sitôt…

Marie Faucher

Marie Faucher vit et travaille dans le Sud de la France. Elle est conteuse et parmi l’une des auteurs-phare de la collection des Contes des Sages aux Éditions du Seuil, dirigée par Henri Gougaud : Contes des femmes qui veillent (2005) ; Contes des sages qui s’ignorent (2005) ; Contes des sages qui guérissent (2007).
Elle est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages chez Carnets Nord : Il était une fois… des princes & des princesses (2009) ; Les Cahiers de Lili Rose – Neuf ans en 1940 (2012).

La collection L’arbre qui parle
Dirigée par H. Gougaud et B. Bricout

Paroles enracinées dans le terreau du temps, contes, légendes, proverbes, mythologies et coutumes ancestrales ; cultiver les jardins de la vieille mémoire orale de l’humanité : voilà qui demeurera l’un des axes forts, l’une des constantes passions de Silène. Et plus précisément, selon deux voies distinctes : Henri Gougaud pour l’édition de contes – répertoires, ouvrages thématiques, collectes, traductions. Et Bernadette Bricout, professeur de littérature orale à l’université Paris-Diderot et auteur de La Clé des contes (Le Seuil) pour la publication d’ouvrages théoriques autour de la littérature orale : contes et légendes, traditions, mythologies populaires.

Voir aussi

Le monde commence aujourd’hui, Jacques Lusseyran, 2012
92.2012, Kery James, 2012
Je n’éteins jamais la lumière, Henri Gougaud, 2012
Devine, Henri Gougaud, 2013
La Femme et les garçons, Jean-Jacques Fdida, 2012
La Friquassée crotestyllonnée, P. Blanchemain, É. Sidredoulx et B. Bricout, 2013
Folies & sagesses de l’amour, Valérie Bienfaisant, 2012
Dictionnaire de l’argot parisien, Lorédan Larchey, novembre 2013
Contes créoles, Mme Schont, janvier 2014
Les haricots sont pas salés, Philippe Krümm et Daniel Rouiller, février 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s